jeudi 21 septembre 2006

"Petit minoritaire, petit c..., gros minoritaire, gros c..."

Les actionnaires minoritaires sont-ils des êtres humains comme les autres ? Ou bien le dicton : "Petit minoritaire, petit c.., gros minoritaire, gros c.." aurait-il sa raison d'être ? En termes plus académiques, est il nécessaire d'appliquer une décote de minoritaire à la valeur intrinsèque ? Doit-on intégrer les synergies attendues dans l'évaluation de participations minoritaires ?

3 commentaires:

Ronan Jimson a dit…

Hi Actionnaire, I want to introduce you to http://freearticle.name

Actionnaire Minoritaire a dit…

sur no problem, what should I do ?

carlos a dit…

La décote de minoritaire (aussi appelée décote de minorité) n'est pas le VRAI pb... :(
Le vrai probleme c'est de connaitre le prix de marché de la participation minoritaire non cotée avant application de la décote !!!
Hors comme il n'y a pas de marché efficient, transparent, organisé des participations non cotées, c'est bien difficile de connaitre la valeur de ses titres...

Enfin... il y en a un qui l'a bien compris = le patron de Bruxelles Lambert, le célèbre Baron Albert Frere.
Lui, il s'y connait pour valoriser un max ses participations !